Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 01:01
 
1- Présentation
 
Le Hōryū-ji  法隆寺 est un temple bouddhique situé à Ikaruga,ville de la préfecture de Nara au Japon.


Les bâtiments les plus anciens datent de la période Asuka et sont considérés comme les plus vieilles constructions en bois du monde
 


horyu-ji-3-copie-1.jpg

   



L'histoire de la fondation du horyuji est rapportée dans les écrits gravés derrière le nimbe de la statue du Bouddha Yakushi Nyorai, ("Baisajyaguru" littéralement "la venue du guérisseur") dans la partie Est de la salle du bâtiment principal, ainsi que dans l'inventaire officiel.

D'après ces textes, l'empereur Yômei用明天皇 fit vœu de bâtir un temple et d'y installer une statue de Bouddha , espérant ainsi obtenir la guérison de la maladie dont il souffrait. Il mourut peu après, mais l'impératrice Suiko推古天皇et le prince héritier Shôtoku 聖徳太子 firent construire en 607 un temple nommé temple Ikagura (d'après le nom du lieu) ou Hōryū-ji  ( « Temple de la Loi Florissante »), conformément aux volontés de l'empereur.
 
Dans la nuit du 30 avril 670, un incendie ravagea le temple, ne laissant "pas un seul bâtiment debout" comme le rapporte le Nihon shoki.
Même si les historiens de l'ère Meiji émirent des doutes sur ce témoignage, et sur la réalité de cet incendie, le Hōryū-ji  peut s'enorgueillir de quatorze siècles d'observance de la tradition depuis sa fondation par Shōtoku Taishi qui fut aussi un grand homme d'état et l'introducteur du bouddhisme au Japon.
 
Aujourd'hui, le Hōryū-ji  est composé d'une part d'une enceinte Ouest (Saiin Garan) qui comprend la pagode à cinq niveaux (Gojû no tô) et le batiment principal du temple (le Kondô), et d'autre part d'une enceinte Est (Tôin Garan) organisée autour du Pavillon des Songes ( Yumedono).
Ce site, s'étend sur 187000 metres carrés et contient plus de 2300 structures architecturales ou objets de la plus haute importance sur le plan culturel ou artistique, dont près de 190 ont été désignés comme Trésors Nationaux où Biens Culturels par le gouvernement japonais.
Le temple est devenu en décembre1993 le premier site japonais inscrit par l'UNESCO au registre du Patrimoine de l'humanité.
 




horyuji-4.jpg
    Enceinte Ouest






2- Les Bâtiments
 
1 - Le Nandaimon  南大門  (Porte principale du sud)
Epoque de Muromachi :  fin du 14eme, début du 17eme siècle.
 
Entrée principale du Hōryū-ji, elle a été restaurée en 1438.
 
2 - Chûmon 五重塔 ( Porte centrale) et Kairô 廻廊  (Galerie)
Epoque d'Asuka : milieu du 6eme siècle, début du 8eme siècle

 Horyu-ji-chumon.jpg




Les imposants battants des portes et les Kongô Rikishi, 金剛力士, les plus anciennes représentations de divinités protectrices en terre cuite connues au Japon (époque de Nara, 8eme siècle) dréssés de chaque côté de l'encadrement de la porte, offrent un contraste impressionnant avec les délicates fenêtres treillagées de la Galerie qui s'étend vers l''Est (東廻廊 higashi kairo) et vers l' Ouest  (西廻廊 nishi kairo) et entoure la Pagode et le Bâtiment principal. IMG_0370.JPG
 
De l'autre côté de l'enceinte on trouve le Pavillon des études ( Daikôdô ) flanqué qu Pavillon de la cloche ( Shôrô) à l'Est, et du Dépôt des Sutras (Kyôzô) à l'Ouest.
La structure particulière de ce temple, au coeur de l'enceinte Ouest, est purement japonaise et a donné son nom à ce que les historiens d'art appellent le "style Hōryū-ji".
 
3 - Kondô  金堂  (Bâtiment principal)
Epoque d'Asuka : milieu du 6eme siècle, début du 8eme siècle


horyuji-kondo.jpg

 
C'est l'édifice sacré dans lequel sont conservées les statues des Bouddhas.
 
On trouve une représentation en triade* de Shaka (Sakyiamuni, le Bouddha historique). horyuji-shaka.jpg
Cette statue de bronze, de l'époque Asuka, a été réalisée par le sculpteur Tori en l'honneur du Prince Shôtoku .
* Une triade est constituée d'un Bouddha flanqué de deux serviteurs
 
            A l'ouest se trouve une statue de bronze représentant Amida Nyorai (Amitâbha) assis, le Bouddha de la Terre Pure ( époque de Kamakura, fin du 12eme siècle) exécutée en l'honneur de l'impératrice Anahobe no hashihito no hime miko  穴穂部間人皇女mère du Prince Shôtoku.



Protégeant du mal ces statues, se dressent les quatre gardiens célestes, les horyuj-shitenno.jpgShitennô 四天王, dont c'est la représentation la plus ancienne au Japon (époque de hakuhô, fin du 7eme, début du 8eme siècle). Ces divinités, sculptées dans du bois de camphrier, sont représentées terrassant  les esprits du mal, et affectent une expression paisible qui tranche avec l'apparence de guerriers conquérants qu'elles prendront au cours des siècles suivants.
 
          

 On trouve également dans ce bâtiment des statues en bois représentant Kichijôten 吉祥天 (Srimahadevi) debout, la déesse de la bonne fortune, et de Bishamonten 毘沙門天  (Vaisravana) Dieu de la guerre et protecteur du pays (époque de Heian, fin du 8eme à fin du 12eme siècle).


  Horyuji-Kichijoten.jpg Horyuji-bishamonten.jpg


Sur les parois du pourtour figurent des peintures murales mondialement célèbres représentant des descriptions anciennes du Paradis bouddhique. La plupart furent détruites par le feu en 1949 , mais elles ont été par la suite entièrement reconstituées.



4 - Gojû no tô  五重塔   Pagode à cinq niveaux
Epoque d'Asuka : milieu du 6eme siècle, début du 8eme siècle IMG_0371-new.jpg
 
Les pagodes, formes évoluées des stupas indiens, sont les structures les plus importantes des temples bouddhiques, car ce sont elles qui renferment les reliques des Bouddhas.
La pagode du Hōryū-ji, haute de 32,5 mètres, est la plus ancienne pagode à cinq niveaux du Japon.

 




IMG_0379.JPG
 
 
Une collection de statues en terre cuite du début de l'époque de Nara est conservée dans le niveau inférieur.
 
Sur la façade Est, Yuimakoji* (Vimalakirti) et Monju Bosatsu ** 文殊菩薩 (Manjustri)) sont représentés, se livrant à un échange de questions et de réponses sur le bouddhisme.
 
Au Nord, Sakyamuni*** est figuré entrant dans le Nirvana, tandis que sur la façade Ouest se trouve la division des reliques de Sakyiamuni.
 
Au Sud enfin est représenté Miroku Bosatsu (Maitreya) le Bouddha de l'avenir dispensant ses enseignements au paradis.
 
*Vimalakirti. (Yuimakoji ou Yuima). Religieux bouddhiste indien dit "séculier" car il n'appartenait à aucun temple et vivait parmi les laïcs. Il est connu pour son éloquence et sa compréhension profonde des enseignements bouddhiques. Ses aphorismes et enseignements formèrent le sutra Yuima ou Sutra Vimalakirti qui est à la base du Sanron
 
** Monju Bosatsu) est un bodhisattva symbolisant la jeunesse, la beauté et l'intelligence (sapience), considéré comme le fondateur du Tibet et de la Mandchourie (d'où son nom provient).
 
*** Bouddha Sakyamuni ou Shakyamouni est le nom donné au Boudda historique et signifie «Sage de la Sakyas», Sakya étant l’endroit ou le Bouddha est né. Dans le Sutra du Lotus, Sakyamuni est représenté en tant que figure surnaturelle qui a proclamé qu'il a atteint l'illumination. Le Bouddha historique est considéré comme l'une des nombreuses projections de Sakyamuni qui sont apparues dans le monde pour conduire les êtres à l'illumination.
 
**** Miroku Bosatsu est le bouddha de l'avenir qui sauvera le monde ultimement, soit vers l'an quatre mille, soit dans 5.65 milliards d'années selon la secte Shingon.
 


5 - Daikôdô  大講堂  (Pavillon des études)
Epoque de Heian : fin du 8eme - fin du 12eme siècle
 
horyuji-daikoudou.jpg

Il fut à l'origine construit pour les moines poursuivant des études bouddhiques, mais servait également aux manifestations commémoratives. Il fut détruit en 925, ainsi que le Pavillon de la cloche, par la foudre. Il fut reconstruit en 990, et on y installa à cette époque la représentation de Yakushi en triade, et ses quatre gardiens célestes.
 horyuji-daikodo-2.jpg
 




6 - Kyôzô  経蔵  (Dépot des Sutras)
Epoque de Nara : 8eme siècle
 
Conçu à l'origine pour conserver les sutras, il abrite aujourd'hui une statue assise de l'époque de Heian représentant Kanroku Sôjô, un moine lettré de l'ancien royaume coréen de Paekche ( Kudara en japonais). Ce moine introduisit au Japon les disciplines de l'astronomie et de la géographie.
 
horyuji-kyozo01.jpg



7 - Shôrô  鐘楼, Pavillon de la cloche
Epoque de Heian : fin du 8eme -  fin du 12eme siècle
 
 
8 - Kami no midô上御堂 Sanctuaire intérieur
Epoque de Kamakura : fin du 12eme - début du 14eme siècle
 
Ce bâtiment fut construit pense-t-on au cours de l'époque de Nara (8eme Horyuji-Shaka_Kami_no_Mido_.jpgsiècle) selon le vœu de Toneri Shinnô, qui était Prince héritier au temps de l'empereur Tenmu  天武天皇 (631-686). La structure actuelle fut reconstruite pendant l'époque de Kamakura. Cet édifice contient une représentation de Sakyamuni en triade datant de l'ère Heian, et un ensemble de quatre gardiens datant de l'époque Muromachi.














9 - Saiendô  西円堂 
Pavillon circulaire de l'Ouest
Epoque de Kamakura : fin du 12eme - début du 14eme siècle
 
Sa structure originale fut, dit-on, construite au 8eme siècle par Gyôki Bosatsu (行基 668–749) à la demande de Dame Tachibana.
Le bâtiment actuel date de l'époque Kamakura. Il renferme une statue assise de Yakushi Nyorai datant de l'époque Nara, et qui est la plus ancienne représentation bouddhique laquée connue au Japon.
 

10 - Shôryôin  聖霊院
  Pavillon de l'âme du Prince Shôtoku
Epoque de Kamakura : fin du 12eme - début du 14eme siècle
houryuuji-shotoku-taishi-Regent 
A l'Ouest comme à l'Est de la galerie qui entoure l'enceinte occidentale s'étendent , orientés du nord au sud, deux bâtiments étroits, le nishi muro (Quartiers Ouest) et le higashi muro (Quartiers Est). Ces deux structures sont encore aujourd'hui désignées sous le nom de sôbô, "résidence des moines", même si aucun moine n'y habite plus. La section la plus méridionale des quartiers Est fut convertie en Pavillon de l'âme du Prince Shôtoku au cours de l'époque de Kamakura, et on y plaça une statue du Prince datant de l'époque Heian.
 


 





11 - Daihôzô in    大宝蔵院
Galerie des trésors du temple
Ere Shôwa 1926-1989
 
Cette structure, terminée en 1998 abrite un riche héritage culturel du Japon, comme par exemple la célèbre Yume chigai Kannon  (statue Transmutateur des rêves Avalokitesvara datant de l'ère Hakuhô),horyuji yumechigai Kannon
 le Tabernacle Tamamushi (ère Asuka), propriété personnelle de l'impératrice Suiko  推古天皇  (554-628), le Tabernacle de Dame Tachibana (ère Hakuhô), auquel la triade Amida en bronze, assise sur un étang à lotus fut consacré, une collection de pagode miniatures Hyakuman, la Kannon à neuf têtes, sculptée dans du bois de santal apportée de Chine, et une peinture murale de la salle centrale représentant des êtres célestes. 
Ce
s trésors inestimables représentent 1400 ans de culte au temple d'Hôryû ji .


horyuji tabernacle tamamushi
   
 
 
 
                                                           Yume chigai Kannon 
Tabernacle  Tamamushi                                                                                                                              



 
12 - kudara kannon dô 百済観音  Salle de Kudara Kannon
Ere Heisei 1998
   
Salle ouverte en automne 1998 pour abrité un chef d'oeuvre de l'art   horyuji-kudara-kannon.jpgboudhique : la statue de la deesse Kannon.
Taillée dans un bloc de camphrier, haute de 2m, elle porte un flacon d’eau lustrale dans la main gauche. Elle était à l’origine entièrement peinte. Est-elle due à un artisan japonais ou s’agit-il d’une œuvre coréenne importée au Japon après sa réalisation? Plusieurs hypothèses ont été émises sur son origine.
 
 
13- Tôdaimon  東大門  Porte principale de l'Est
Epoque de Nara : 8eme siècle
 
Elle se trouve entre la Galerie des Trésors (enceinte Ouest) et le Pavillon des Songes ( enceinte Est).
La structure inhabituelle de cette porte, à triple poutre faîtière, typique de l'époque Nara, est aisément identifiable lorsqu'on l'observe d'en dessous.
 
 
14 - Yumedono  夢殿  Pavillon de songes
Epoque de Nara : 8eme siècle
 

Horyuji Yumedono
 

Le moine Gyôshin Sôzu construisit en 739 un temple appelé Jôgûôin, un autre nom du Prince Shôtoku, ( 聖徳太子, Shōtoku Taishi )  et il le dédia à la mémoire du Prince alors disparu.
Ce temple a été construit sur le site ou se trouvait à l'origine le Palais d'Ikaruga (construit en 601). En son coeur se trouve le Pavillon des Songes. Ce bâtiment, de forme octogonal, le plus ancien de ce type au Japon, renferme une représentation de Kuse Kannon  救世観音 ( (Avalokitesvara, Kannon le
Sauveur) qui date de l'époque d'Asuka, et est faite à l'image du Prince Shôtoku dont elle constitue un portrait grandeur nature.
 
 
   horyuji kuse kannon Kuse Kannon                                                                                                           
 
Plusieurs autres statues se trouvent à l'intérieur de ce Pavillon, comme celle de Shô Kannon Bosatsu  観音菩薩(le Kannon sacré) datant de l'époque Heian, ou une statue de l'époque de Nara représentant Gyôshin Sôzu le moine qui construisit l'enceinte Est., ou encore une statue de terre cuite, époque Heian, et représentant Dôsen Risshi, le moine qui restaura le Pavillon. horyuji-sho-kannon.jpg
Le Pavillon des Songes, consacré à la prière pour le repos de l'âme du Prince Shôtoku, baigne dans une atmosphère singulière et mystique.
 
     



Shô Kannon Bosatsu



      Horyuji Priest Gyoshin Statue

      
       
      Gyôshin Sôzu

  
   

                













15 - Shariden  et Eden  東院舎利殿及び絵殿 

Pavillon des reliques et Pavillon des images

Epoque de Kamakura : fin du 12eme - début du 14eme siècle

 

Le Pavillon des reliques contient les restes d'un Bouddha dont la légende dit qu'ils jaillirent des paumes du Prince Shôtoku alors que celui-ci, âgé de deux ans, joignait ses mains pour la prière.

 

Le Pavillon des images contient des "shoji" peints, portes coulissantes de papier tendu, qui illustrent la vie du Prince Shôtoku.

 

 

16 - Denpôdô  Pavillon des Enseignements Bouddhiques

Epoque de Nara : 8eme siècle

 

C'était à l'origine la résidence privée de Tachibana no Konakachi橘古那可智, épouse de l'empereur Shômu  聖武天皇. Ce bâtiment fut par la suite intégré au temple et converti en édifice à vocation religieuse, ce qui permet aux chercheurs d'avoir un témoignage exceptionnel d'architecture résidentielles japonaise ancienne.

Il contient plusieurs statues bouddhiques, dont trois représentations laquées d'Amida en triade, placées sur un long autel et datant de l'époque de Nara.

 

 

 

 

17 - Tôin Shôrô  法隆寺東院鐘楼 Pavillon de la cloche de l'enceinte Est

Epoque de Kamakura : fin du 12eme - début du 14eme siècle

 

Ce pavillon reproduit la forme d'un "hakamagoshi", ou jupe étendue, en forme de trapèze.

Dans ce pavillon est suspendue une cloche datant de lépoque de Nara, à l'intérieur de laquelle est gravée le nom du temple Chûgûji, ce qui atteste quelle a appartenue à au moins un autre temple depuis sa fabrication, il y a plus de mille ans.


horyuji-toin-shoro.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires

CORVAZIER 17/01/2015 23:30

Daikodo 大講堂 (Pavillon des études)
Shoro 鐘楼 (Pavillon de la cloche)

Bonjour,
concernant ces deux batiments j'ai une question à poser
il est dit à leur propos "Fin du 8eme - fin du 12eme siècle". Que faut-il entendre par là?
Que durant ces siècles les batiments ont évolué, été amélioré?

j'admire ce joli travail restituant, à mon avis, bien ce que peut être ce site. Je vous en remercie.

Respectueusement